La CLIS, une classe à part entière de  l'école Maria Mater.

La CLIS est une classe à part entière de l'école.

C’était une Classe d’intégration crée par la circulaire du 18.11.1991 pour accueillir au sein d’un établissement scolaire 12 élèves en situation de handicap. C’était alors à l’handicapé de s’adapter à son milieu.

 

Depuis la circulaire du 17.7. 2009, CLIS signifie Classe d’inclusion scolaire.

C’est au milieu social, professionnel et scolaire qu’il appartient d’offrir à l’enfant, en situation de handicap mais ayant la capacité de faire des apprentissages scolaires, les moyens de s’épanouir en lui permettant de suivre totalement ou partiellement un cursus scolaire ordinaire.

Le projet d'organisation et de fonctionnement de la CLIS implique tous les enseignants de l'école dans la mesure où chacun d'entre eux peut être amené à scolariser partiellement dans sa propre classe un ou des élèves de la CLIS, pour une durée, selon des modalités et des objectifs qui peuvent varier sensiblement d'un élève à l'autre.

 

Il existe 4  types de CLIS

CLIS 1 pour les enfants avec troubles cognitifs, troubles psychiques,

troubles du développement

CLIS 2 pour les enfants avec troubles auditifs

CLIS 3 visuels

CLIS 4 déficience motrice

 

L'école Maria Mater possède une CLIS de type 1, accueillant des enfants présentant  des troubles cognitifs, psychiques ou du développement.

 

La situation est détectée par la famille ou l’école.

L’orientation s’appuie sur les bilans de professionnels (éducatif, pédagogique, thérapeutique et social).

L’affectation est notifiée par la Commission des Droits et de l’Autonomie de la Personne Handicapée (CDAPH) qui siège au sein de la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH)

 

Après une évaluation, l’enseignant spécialisé de la CLIS élabore  pour chaque élève un projet individuel qui tient compte de ses besoins et s’appuie sur le programme officiel pour les cycles 1, 2 et 3. Ce projet est soumis à l’Equipe de Suivi de Scolarisation présidée par l’Enseignant Référent (Enseignant de l’Education Nationale chargé du handicap auprès de l’Inspecteur de circonscription) qui élabore avec les différents intervenants (famille, social, médical, enseignant) un Projet Personnalisé de Scolarisation  (PPS). Il définit les modalités du déroulement de la scolarité et précise, le cas échéant, les actions pédagogiques, psychologiques, éducatives, sociales, médicales et paramédicales répondant aux besoins particuliers de l'élève.

 

Ensuite, l’enseignant spécialisé élabore un projet de classe qui tient compte des projets individuels de chaque élève. En outre, au sein de l’école, nous bénéficions de plusieurs AVS (assistant de vie scolaire) -  (Postes attribués par l’inspection académique).

 

Les projets sont revus chaque année par l’équipe de suivi de scolarisation.

 

A l’issue du primaire, l’élève peut être orienté vers un collège (ULIS) puis ultérieurement vers un lycée  où des Unités Pédagogiques d’Inclusion (UPI) ont été ouvertes suite à la circulaire du 21 février 2001.